feulenoir feulenoir.com site dédié à l'étude des mustélidés appartenant à la accueil elevage forum livres contact furet putois visons autres mustélidés
Présentation du site feulenoir.com dédié aux furets, furetons, furet, albinos, visons américains, vison européen, vison d'Europe, vison d'Amérique Tout ce que vous voulez savoir sur le furet albinos Tout ce que vous voulez savoir sur le furet, furette et furetons Tout ce que vous voulez savoir sur les putois Tout ce que vous voulez savoir sur les visons européens américains vison d'amérique vison d'europe Tout ce que vous voulez savoir sur les hybrides furets visons putois puret futois Tout ce que vous voulez savoir sur les loutres Tout ce que vous voulez savoir sur les Mouffettes Bibliographie furet sur le net Liens Web
FEULENOIR :: Voir le sujet - Surrénales et furet : la castration mutilation illégale !
Surrénales et furet : la castration mutilation illégale !
MessagePosté le: 14 Fév 2006 23:12  Auteur:cesar (Administrateur)

Stérilisation chez le furet : La castration est une mutilation


J'ai été contraint de rajouter cette page, dans le but de faire une mise au point devant la levée de boucliers de certaines personnes. Celles-ci s'insurgeaient que l'on puisse oser critiquer la stérilisation chez le furet.

Aujourd'hui le furet est un animal de plus en plus répandu en France. Aux USA, il serait même le 3e animal domestique après le chat et le chien. Sa stérilisation est fréquemment proposée par les vétérinaires. Si cette intervention chirurgicale est licite chez la furette, puisqu'il existe un risque de décès par aplasie médullaire, aucune raison médicale ne la justifie chez le furet mâle.

La particularité de la reproduction chez la furette est le risque d’hyperostrogénie. Chez elle, le cycle ne s’interrompt pas forcément de lui-même. Elle reste alors en chaleur tant qu’il n’y a pas d'accouplement. Seulement les oestrogènes libérés s’avèrent toxiques, à plus ou moins long terme, et peuvent entraîner la mort de l’animal par aplasie médullaire (plus de cellules dans la moelle). Compte tenu du risque fatal en absence de saillie, il est recommandé de stériliser la furette si le propriétaire ne désire pas mener de reproduction.

Citation:
Compte tenu du risque fatal en absence de saillie, il est recommandé de stériliser la furette si le propriétaire ne désire pas mener de reproduction.


Cependant il n’en est pas de même chez le furet mâle.

Le furet mâle est en rut de décembre à août. Durant cette période, l’animal dégage une odeur marquée et son pelage tend à se jaunir sous l’influence des glandes sébacées. Il présente alors un comportement de marquage urinaire. En aucun cas, le rut chez le furet mâle ne présente un caractère de dangerosité pour l’animal ou les personnes. Il n’est observé aucune agressivité. Il s’agit donc d’un processus physiologique normal.
De plus, contrairement au chat ou chien, le furet ne vit pas en liberté dans les jardins. La furette étant stérilisée, les risques de reproductions non planifiées sont très faibles.

Par contre, on sait que la stérilisation expose l’animal à des risques anesthésiques, opératoires et post-opératoires.

De même, il n’est pas exclu qu'elle majore le risque de développer une maladie surrénalienne (cancer, tumeurs), qui elle s'avérera mortelle. En effet, tout porte à croire que la stérilisation joue le rôle d’agent déclencheur dans le développement de pathologies surrénales chez le furet. Ainsi des études américaines et une étude hollandaise tendent à montrer qu’il existe une relation entre la stérilisation et le diagnostic de la maladie. On a un temps évoqué comme origine la stérilisation précoce, c'est-à-dire réalisée entre 4-6e semaine de vie sur l’animal. Or il semble que cela soit la stérilisation en elle même qui en soit responsable.

L'âge d'apparition de la maladie survient vers 3 ans 1/2 [3.4 ans (+- 1.4)] dans une étude américaine lorsque la stérilisation est effectuées avant la 6e semaine (entre 4 et 6 semaines). Elle passe à 5 ans [5.1 ans (+- 1.9)] dans l'étude hollandaise avec une stérilisation des furets vers 1 an [0.98 (+- 0.65) ans]. Le délai d'apparition de la maladie est le même 3,5 ans que cela soit chez les hollandais (3.5 +- 1.8 ans) et les américains (3.3 +- 1.4 ans). Naturellement ces résultats demandent à être confirmés par des études interventionnelles. Cependant, le risque de développement de pathologies surrénaliennes liées à la stérilisation chez le furet ne peut pas être exclu, ne serait-ce que par mesure de précaution.

Selon la Convention européenne pour la protection des animaux de compagnie signée par la France le 18 décembre 1996, en application depuis le 1e mai 2004 (loi n°2003-628 JO n°157 du 9 juillet 2003), les interventions chirurgicales destinées à modifier l'apparence d'un animal de compagnie ou à d'autres fins non curatives doivent être interdites, sauf si elles sont destinées à empêcher les reproductions (sous entendues non planifiées).

Citation:
Au final, la stérilisation du furet male, au même titre que l'ablation des glandes anales, est une mutilation réalisée dans un simple but de confort pour le propriétaire.


Or la castration chez le furet male n’est pas faite à visée curative. Elle n’est pas non plus réalisée dans le cadre d’une reproduction planifiée (contrairement aux chiens et aux chats), puisque la furette doit être stérilisée afin d’empêcher les risques de décès par hyperoestrogénie.
Au final, la stérilisation du furet male par castration, au même titre que l'ablation des glandes anales, est une simple opération de confort pour le propriétaire. Cette mutilation est pratiquée dans le seul but de faire diminuer son odeur et de faire disparaître son rituel de marquage.

Concernant l'odeur, il existe des astuces très simples à mettre en place pour l'atténuer, comme par exemple une litière à base de paille ou de foin. Pour le marquage du territoire, un sol lessivable (carrelage) est une solution beaucoup moins traumatique qu'une stérilisation.

Donc compte tenu des risques liés à l’intervention et des conséquences mortelles possibles sur l’animal, je pense que la pratique de la castration du furet mâle, au même titre que l'ablation des glandes anales, est une mutilation inutile et de confort. Ne rentrant pas dans le cadre d'une reproduction planifiée, elle est, en ce sens, en infraction avec la Convention Européenne pour la protection des Animaux de Compagnie.

Citation:
Je pense que la castration du furet mâle, n'étant pas intégrée dans le cadre d'une reproduction planifiée, est une mutilation au même titre que l'ablation des glandes anales. De ce fait, c'est une infraction avec la Convention Européenne pour la protection des Animaux de Compagnie.


Revenir en haut




 
 Guide pratique de médecine du furet par Didier Boussarie

Livre le Vison d'Europe par Marie-des-Neiges de Bellefroid et René Rosoux

Livre sur la fouine de François Léger

Livre sur la loutre de René Rosoux, Jim Green, Christian
'
Albimielion, les furetons de César & Yéléna, élevage, furets, champagne, albinos
feulenoir.com site dédié à l'étude des mustélidés : les furets, les furets albinos, les putois et feulenoir le vison américain, furet, furet albinos, ferret, vison, vison americain, american mink, vison d'amerique

Page vue 17588 fois depuis le 12/09/2007 | Connecté(s) | Record de connecté(s) le

Page générée en 0.0159s