feulenoir feulenoir.com site dédié à l'étude des mustélidés appartenant à la accueil elevage forum livres contact furet putois visons autres mustélidés
Présentation du site feulenoir.com dédié aux furets, furetons, furet, albinos, visons américains, vison européen, vison d'Europe, vison d'Amérique Tout ce que vous voulez savoir sur le furet albinos Tout ce que vous voulez savoir sur le furet, furette et furetons Tout ce que vous voulez savoir sur les putois Tout ce que vous voulez savoir sur les visons européens américains vison d'amérique vison d'europe Tout ce que vous voulez savoir sur les hybrides furets visons putois puret futois Tout ce que vous voulez savoir sur les loutres Tout ce que vous voulez savoir sur les Mouffettes Bibliographie furet sur le net Liens Web
FEULENOIR :: Voir le sujet - Alimentation du Furet : les croquettes
Alimentation du Furet : les croquettes
MessagePosté le: 14 Déc 2005 15:41  Auteur:cesar (Administrateur)

Alimentation par croquettes : atouts et inconvénients


Flèche Il faut reconnaitre que les croquettes constitue une alimentation très pratique pour le propriétaire : pas de préparation à l'avance, facilité de stockage, faible encombrement, longue conservation. Ce sont des atouts très utiles lorsqu'on désire partir en weekend et qu'on n'a trouvé personnes pour s'occuper de son animal. Idem pour les vacances, c'est plus facile lorsqu'on envisage de laisser son ou ses animaux à la charge d'une tierce personne.

Flèche Des croquettes inadaptées, riche en protéines végétale expose à un risque calculs rénaux. Les protéines végétales tendent à augmenter le pH des urines (basique), alors que les protéines animales tendent à le faire baisser (acide). Une augmentation du pH favorise la formation de cristaux dans les reins. Selon Babenau, "dans un premier temps, le furet peut sembler être bien portant avec un poil brillant mais sur du long terme peuvent apparaître de graves carences, entraînant plusieurs troubles : fourrure terne, animal maigre, performances reproductrices médiocres, décès précoces et risques de développement de pathologies gastro-intestinales, telles que gastrite, ulcération gastrique ou colite proliférative".

Flèche Lors d'une alimentation par croquettes seules, il est important de supplémenter par une ration humides lors de certains épisodes de la vie de l'animal : croissance, gestation, allaitement, convalescence.

Flèche Même si la survenue de la plaque dentaire est moindre qu'avec une alimentation humide (boites, carnée), les croquettes exposent elles aussi à un risque de plaque dentaire. Encore aujourd'hui, tout le monde s'accorde pour reconnaître que pour lutter contre le tartre, la plaque dentaire et renforcer les gencives rien ne vaut un morceau d'os avec encore dessus des tendons et du muscle à ronger.

page 61 Thèse Babenaut a écrit:
Le seul élément qui ait eu un effet réellement prophylactique et curatif dans les stades où la maladie parontale n'était pas trop avancé a été l'adjonction à la ration de petits morceaux d'os (plat de côte de chevaux de 8 cm de long environ, soit 15 g/jour) sur lesquels se trouvent encore de la musculature et des tendons. Cet effet réside dans la viande que le furet s'évertue à séparer de l'os, générant suffisamment de frictions sur la gencive et la dent pour empêcher la formation de tartre ou faire disparaître celui déjà installé, et éliminer les tissus gingivaux nécrosés.


Flèche L'alimentation à base de croquettes modifie la forme du crâne et la face du furet. Nous n'en connaissons pas les conséquences. (He T, Kiliaridis S. 2003)

Flèche L'alimentation deshydratée favorise la survenue de diarrhée car elle augmente la part en eau des selles. En effet, normalement l'eau contenue dans les aliments est éliminée en majeure partie par les reins. Lors d'une alimentation déshydratée, l'eau est éliminée majoritairement dans les selles. Le vison et le furet possède un gros côlon court, or c'est justement à ce niveau que s'effectue la réabsorption de l'eau.

Flèche L'alimentation à base de croquettes devrait contenir :
- 15% de graisses
- 30% de protéines animales (pas de protéines de riz ou du maïs mais de la viande)
- moins de 30% d'hydrates de carbones

Si ces croquettes contiennent moins de 30% de protéines animales et plus de 30% d'hydrates de carbone, elles augmentent le risque de développer des infections digestives et métaboliques et diminueraient les performances reproductives et la croissance !!! (Bell JA. 1999)


Apparté sur les glucides apportés par les croquettes

Les hydrates de carbones ne répondant aux conditions alimentaires du furet carnivore strict (protéines + graisses), ils jouent le rôle de lest (remplit l'estomac). En conséquence, ils obligent l'animal à réaliser des petits repas et surtout à multiplier ces repas pour obtenir leur ration protéique et de graisse journalière. Ce faisant cela majore la quantité d'excrément.

D'ailleurs tout maître qui donne des croquettes à ses furets sait que lorsqu'il utilise des croquettes de mauvaises qualités, la quantité de selles augmentent ("le furet devient une usine à caca" pour reprendre l'expression citée sur ce forum). Lorsqu'ils passent à des croquettes de bonne qualité, la quantité d'excréments diminue.

Chez le vison, un apport de glucide supérieure à 30% de matière sèches exposent à un risque de diarrhée. On parle de seuil glucidique. Au delà, les enzymes ne sont plus en mesure de dégrader les sucres et ces derniers sont digérés par les bactéries de la flore intestinale avec libération d'acide. Ils favorisent aussi de part leur présence, une diarrhée osmotique.

Malheureusemant la tenur en glucide n'est jamais indiquée sur les sacs de croquettes. Idem il n'y a aucune indication sur la proportion en protéines animales (protéines animales et végétales sont confondues).

Choix d'un régime alimentaire à base croquettes

Dans le cas, où une alimentation à base de croquettes seraient retenue comme choix, il faut rappeler qu'il est important supplémenter par une ration humide lors de certains épisodes de la vie de l'animal : croissance, gestation, allaitement, convalescence. Le risque étant que des furets nourris exclusivement par des croquettes peuvent passer difficilement au carnée. Dans ces conditions, il faut veiller à apprendre très tôt le goût du carnée aux furets.

Pour étayer l'importance d'une supplémentation par ration humide, je citerai des passages clefs de la thèse du Dr Babeanut.

Flèche Supplémentation par ration humides des furetons : Page 43…
Citation:
D'ailleurs la femelle commence à apporter de la nourriture au nid vers le 23eme jour. C'est à ce moment que l'on pourra commencer à leur proposer une alimentation solide régulière : on leur mettra à disposition, sur une surface propre et plate, un aliment riche en protéine et en énergie et de consistance molle. Des croquettes de bonne qualité nutritionnelle ramollies dans l'eau tiède sont acceptable, mais on préférera un aliment humide, style pâtée d'excellente qualité nutritionnelle, pour sa grande facilité à être pris en bouche et en raison de l'apport supplémentaire en eau qu'il présente.


Flèche Supplémentation par ration humide chez le furet convalescent page 91
Citation:
Cependant ce type de ration est plus appétant que les rations sèches (croquettes) et on pourra y avoir recours ponctuellement pour favoriser la prise de nourriture dans des périodes physiologiquement critiques : maladies, convalescences, transition alimentaire ou découverte de l'aliment solide chez le très jeune furet. L'administration de médicaments sera aussi facilitée par cette forme d'aliment.


Flèche Supplémentation des femelles gestantes par du foie (ration humide ménagère) : page 51
Citation:
Enfin l'éclampsie de gestation, pathologie péri-partum caractérisé par une mortinatalité élevée et parfois la mort de la femelle gestante, sera prévenue par adjonction de 5% de foie de bœuf frais à la ration pendant la gestation.


Flèche Supplémentation des femelles allaitantes par du foie de bœuf + œuf ou crème fraîche (ration humide ménagère) : Page 51
Citation:
Deux mélanges semblent adéquats pour des femelles en lactation, et sont généralement bien acceptés : le premier est identique au supplément donné en gestation, c'est-à-dire lait et crème fraiche épaisse. Le second est constitué de jaune d'œuf (20%) et de foie de bœuf haché (80%). Ces deux mélanges seront offerts en alternance au cours de la journée.


Flèche Supplémentation lors d'alopécie non saisonnière par du foie de bœuf : Page 69
Citation:
Cependant, certaines périodes de ma vie sont plus demandeuse en arginine (note de césar : c'est un acide aminé, composant des protéines) : la production de fourrure (un produit riche en arginine) et la croissance en augmentent les besoins mais aussi le stress ou une blessure… sans aller jusqu'à provoquer des symptômes aussi dramatique que ceux décrit précédemment, DESHMUKH et THOMAS (1985) pensent qu'une déficience partielle peut apparaître à certains stades physiologiques en cas de besoins accrus. Ainsi, lors d'alopécie non saisonnière ou de toxémie éclamptogénique ante-partum, qui répondent bien à l'administration de foie de bœuf crû, la supplémentation de la ration en arginine pourrait, selon eux, avoir des conséquences bénéfiques.


Attention toutefois lors d'une supplémentation par du foie, il peut exister un risque d'hypervitaminose. Malheureusement l'auteur de la thèse n'indique aucune proportion.

Conclusions
Flèche Le furet est un carnivore strict. La nourriture d'un carnivore, doit-on le rappeler, est jusqu'à preuve du contraire le carné.
Flèche La nourriture carnée expose à des risques sanitaires (intoxication alimentaires) et morbides (perforation et occlusion).
Flèche Il est possible de fournir aujourd'hui à son furet une alimentation carnée avec des risques sanitaires quasi nuls grâce à la congélation et des risques morbides fortement réduits en suivant certaines consignes simples : proies jeunes avec amputation et décapitation des parties potentiellement dangereuses.
Flèche Cette d'alimentation carnée par la présence d'os et de muscles et tendons encore présents lutte efficacement contre la formation de la plaque dentaire.
Flèche Adaptée au métabolisme de l'animal, elle ne nécessite aucune supplémentation particulière.

Les croquettes se veulent une alimentation alternative au carnée.
Flèche En absence d'étude comparative croquettes vs carnée, il n'est pas possible d'affirmer la supériorité de la première sur la seconde.
Flèche Néanmoins, il est indéniable qu'elle constitue de part leur présentation pratique (conservation, présentation) un atout majeur et indéniable non pas pour l'animal mais pour le maître (pratique, voyage, garde par un tiers).
Flèche Contrairement au carnée, les croquettes ne constituent pas une alimentation équilibrée puisqu'il est recommandé de la supplémenter lors de certaines périodes de la vie du furet.
Flèche En absence de la connaissance de la composition exacte des croquettes (même celles de haut gamme) avec indications des :
- % de protéines animales
- % de graisses
- % de glucides
On ne peut effectivement savoir si les croquettes sont adaptées au furet.
Les % recommandées d'après l'étude de Bell JA. 1999 sont minimum 30% de protéines animales, 15% de graisses et moins de 30% de glucides.

Flèche Le fait qu'elles contiennent des glucides et des protéines végétales peut exposer au développement de certaines pathologies : mauvais état dentaire car favorise et entretient la plaque dentaire, décès précoces et risques de développement de pathologies gastro-intestinales, telles que gastrite, ulcération gastrique ou colite proliférative

Flèche Si l'alimentation retenue est une alimentation à base de croquettes seules,
1° il est important de supplémenter par une ration humide lors de certains épisodes de la vie de l'animal (croissance, gestation, allaitement, convalescence) et que cette ration humide au vue des études fournies peut être du foie;
2° et qu'un morceau d'os avec de la viande et des tendons dessus*** n'a rien de choquant et surtout qu'il est profitable à l'animal par son action abrasif sur la plaque dentaire (avec si peur de la perforation intestinale retrait de l'os).


Flèche Difficultés de connaître la réelle composition des croquettes

J'ai contacté par téléphone les firmes de production de croquettes, afin de connaître la composition exacte en protéines animales et en hydrate de carbone des croquettes. Aucune n'a été en mesure de répondre à mes questions.

Pour les protéines (animales et végétales confondues) elles sont de
Flèche 36% pour les Adult versus 38.2% chez Babeanut
Flèche 46% pour les Kitten versus 45.8% chez Babeanut

Pour les hydrates de carbone (glucides) elles sont de
Flèche 31% pour les Adult versus 36.2% chez Babeanut
Flèche 21% pour les Kitten versus 23.4% chez Babeanut

Maintenant vous pouvez voir sur le tableau suivant (extrait du tableau page 93), que les besoins en protéines brutes des furets en croissance, en gestation et en lactation sont plus élevés :



Soit :
Flèche 35-36% pour les furets en "entretien"
Flèche 36 à 42% pour les furets en croissance
Flèche > 40% pour les furettes en gestation
Flèche > 40% pour les furettes en lactation

A la lumière de ces résultats,

En tant qu'alimentation exclusive, on peut dire que les croquettes Proplan Adult chicken & rice ne sont ni adaptées aux furets en croissance (quand se termine la croissance d'un furet ?), ni adaptées aux furettes en gestation et en lactation,
De plus, la proportion des hydrates de carbones est élevée (> à 30%) mais on ne connaît pas la proportion en protéines animales.

J'attends les informations de côté de Hills.
Revenir en haut




 
 Guide pratique de médecine du furet par Didier Boussarie

Livre le Vison d'Europe par Marie-des-Neiges de Bellefroid et René Rosoux

Livre sur la fouine de François Léger

Livre sur la loutre de René Rosoux, Jim Green, Christian
'
Albimielion, les furetons de César & Yéléna, élevage, furets, champagne, albinos
feulenoir.com site dédié à l'étude des mustélidés : les furets, les furets albinos, les putois et feulenoir le vison américain, furet, furet albinos, ferret, vison, vison americain, american mink, vison d'amerique

Page vue 5606 fois depuis le 12/09/2007 | Connecté(s) | Record de connecté(s) le

Page générée en 0.027s